Naviguer avec des enfants

Naviguer avec des enfants n'est pas dangereux contrairement à ce que beaucoup pense. La condition est d'adapter votre programme à l'âge et l'expérience de vos têtes blondes. Pas question d'aller traverser la manche en hiver pour leur première expérience!

Lors de vos premières croisières, vous jouez gros: le souvenir qu'ils vont en garder et surtout l'envie qu'ils vont avoir de recommencer. Si votre objectif est de les emmener tous les ans, vous avez intérêt à y aller doucement pour les familiariser avec ce nouvel environnement. Une ou plusieurs croisières d'une semaine dans une région facile, ensoleillée où les distances seront courtes, seront une bonne façon de les intéresser à votre passion.

Avec ma femme, nous avons commencé par 1 semaine en juillet sur un First 35 pendant 4 années consécutives à La Londe les Maures dans le var ou j'avais trouvé une location de particulier à particulier. La première année, l'ainé de mes 3 enfants avait 9 ans et la benjamine 3 ans. Pendant ces 4 ans, nous avons visité en long en large et en travers les îles d'Or, de la presqu'île de Giens à Port-Cros en passant par Porquerolles et toutes les superbes plages entre La Londe les Maures et le Fort de Bregancon.

Bien sur, il faut fixer des règles, pas question de transiger sur la sécurité à bord. Pour les premières navigations, le gilet de sauvetage est impératif mais très vite, on peut s'en passer pour peu que les enfants aient bien compris les raisons des règles qu'on leur fixe. Si ce n'est qu'un festival d'interdits rappelés sans arrêt en criant, ils vont rapidement trouver vos vacances assez ennuyeuses... Plus on prend le temps de leur expliquer le pourquoi des règles de sécurité, plus vite elles seront assimilées. Votre stress en sera rapidement diminué. Combien je connais de copains dont le père avait un bateau et qui malheureusement ne naviguent plus car ils ne gardent qu'en souvenir l'autorité, les réprimandes et les reproches d'un père habituellement si doux devenu skipper râleur, probablement simplement en raison d'un stress mal géré...

Les enfants s'intéressent à tout, pourvu qu'on leur explique et surtout qu'on les laisse participer en leur confiant progressivement des tâches de plus en plus importantes. Il faut les impliquer dans les manœuvres, aussi bien au port qu'en mer, les laisser faire des erreurs en les corrigeant tout en leur expliquant pourquoi c'est une erreur. Il faut s'efforcer de préparer, d'anticiper les manœuvres pour les réaliser sans cris et dans le calme. Il faut repartir les rôles avant la manœuvre, rien de plus satisfaisant de voir ses enfants réussir avec vous une belle entrée de port dans le calme, chacun sachant parfaitement ce qu'il doit faire...

Mais les enfants s'ennuient egalement vite à bord. Des qu'une occupation est finie, il faut enchaîner sur la suivante. Emmenez avec vous de quoi les occuper: feutres, crayons de couleur, papier, jeux de société, jeux de dés, etc, etc, ...

Les filles ont un imaginaire sans limite et aiment l'écrit: encourager les à écrire leur livre de bord, qu'elles illustreront de dessins et de coloriages.

Si vous appréciez passer des journées à vous reposer d'une année de dur labeur professionnel, à vous prélasser au soleil, eux tourneront vite en rond. Il faut prévoir des temps à terre pour les emmener faire des ballades à pied, éventuellement louer une voiture lorsque la météo vous bloque pour 2 ou 3 jours dans un port.

Hormis les jeux "d'intérieur", les enfants adorent surtout le bateau pour les jeux "d'extérieur": plonger, sauter du bateau de la poupe à la proue les occupe pendant des heures. Ils se serviront d'une drisse de spi comme d'une liane pour sauter dans l'eau et inventeront des tas de figures à prendre en photo.

Vous leur apprendrez à scruter la mer pendant les navigations pour oberver les mammifères marins: dauphins, baleines, globicéphales, etc, etc, ... Quel régal de voir leur excitation et leur bonheur lorsqu'un banc de dauphins viendra sauter dans la vague d'étrave !! 

 

L'annexe

Elle ne doit pas être considérée comme un jeu mais quel enfant n'est pas attiré par cette embarcation à sa taille, facile à conduire et somme toute assez ludique pour les adultes également. Mon aîné à rapidement été parachuté "capitaine de l'annexe" dès ses premières croisières! Belle occasion de le responsabiliser et dès lors toutes les occasions seront bonnes pour se servir de l'annexe: se débarrasser des poubelles, aller chercher du pain, etc, etc, ... Sur l'annexe, ils se sentent libres et affranchis de l'autorité du skipper. C'est ludique mais encore une fois, les règles de sécurité doivent être strictement respectées pour éviter les accidents, surtout avec l'hélice. Ils doivent comprendre que ce n'est pas un jeu et qu'en cas de non respect de ces règles, ils seront privés de cette liberté. En général, ils sont très fiers et heureux qu'on leur fasse confiance et se sentent investis d'une responsabilité importante, si bien qu'ils cherchent même à être parfaits dans leurs manœuvres d'appontement ou autre... Laissez les faire mais gardez toujours un oeil sur la façon dont ils utilisent l'annexe et ne transigez jamais sur le respect des règles de sécurité.

Bref, la pratique de la voile avec des enfants permet comme dans bien des sports de transmettre les valeurs qui vous tiennent à cœur: solidarité lorsqu'on aide ou dépanne quelqu'un sur le bateau d'à côté, partage lorsque l'avitaillement le nécessite, respect des autres au mouillage ou au port, participation aux tâches domestiques, apprentissage des responsabilités, etc, etc, ...

C'est également un excellent moyen de resserrer le noyau familial quand il n'y a plus de télé, de téléphone, d'ordinateur, de consoles de jeu ou autre, après des mois pendant lesquels l'attention qu'on leur porte à été diluée par les soucis du quotidien et les activités professionnelles. On s'étonne toujours des discussions qu'on peut avoir avec eux lorsque pendant 15 jours à 3 semaines, ils sont vos principaux interlocuteurs. C'est pour moi un véritable bonheur que d'essayer de transmettre ma passion de la voile et de me retrouver quelques semaines par an avec eux, rien qu'à 5, et de voir qu'ils ne s'ennuient pas et qu'ils prennent même du plaisir à être en famille. Bref, il n'y a pas a hésiter, embarquez les, le plus tôt possible!!!