La Guadeloupe

 

Marina de Bas du Fort - Pointe à Pitre

Ayant fréquemment loué auprès de Antilles-Sail.com, elle a souvent constitué mon point de départ. C'est une marina typique des Antilles, un peu vieillotte, un peu cracra, mais assez charmante. L'endroit est bien protégé des vents dominants de secteur Est mais sur certaines pannes, l'alizé peut se ressentir assez fort et venir compliquer les manœuvres et ce d'autant plus que les bateaux sont amarrés à l'avant sur des bouées qui viennent encombrer le passage. Vous y trouverez tous les corps de métiers relatifs à la plaisance et bon nombre d'agences de location. Une supérette est accessible à pied facilement, située derrière le restaurant "Le Pirate".

L'accueil à la capitainerie est correct. La clearance de sortie, indispensable si vous quittez le territoire français, se fait soi-même sur ordinateur et elle est maintenant payante, 3 euros en Avril 2013. Elle est ouverte jusqu'à 17h30.

Le ponton essence est situé sur le ponton opposé aux quais de stationnement, assez facile d'accès, attention cependant à la manœuvre de départ qui peut être rendue difficile par vents forts, qui vous plaquent contre le quai.

Pour les manœuvres de départ et d'arrivée, si vous êtes en équipage réduit, n'hésitez pas a faire appel à la Capitainerie (VHF - canal 9), un de leur membre viendra en annexe vous donner un coup de main très gentiment.

Le chenal de sortie est bien balisé, n'oubliez pas que tout est inversé par rapport à l'Europe... Ici, les bouées sont vertes à tribord en quittant le port! Après la cardinale Sud, on rejoint le chenal principal de sortie vers le Sud. Aux abords de l'ilet à cochons, repérez bien chaque marque du chenal au fur et à mesure de votre progression, il n'est pas dangereux mais il est bordé de cayes des 2 côtés, celle de la pointe Est de l'îlot débordant largement vers les 2 vertes qui la bordent.

Un drôle d'équipier s'invitera à votre bord à la Marina de Bas du Fort, qui enchantera les enfants!!

 

Pour ceux dont l'objectif est le Nord de la Guadeloupe et Antigua, une possibilité est de passer par la Rivière Salée, rivière étroite entre Grande-Terre et Basse-Terre. Un étroit chenal balisé permet de rejoindre le grand cul de sac marin. Mais il vous faudra passer le pont de la Gabarre qui est un pont basculant reliant les deux îles. Il s'ouvre une seule fois par jour, très tôt le matin, au lever du jour, entre 5 et 5h30, les jours de semaines et le samedi, jamais le dimanche et les jours fériés!! Il est nécessaire de se pré-positionner la veille en passant la nuit au mouillage à proximité pour pouvoir le franchir des l'ouverture. Arrivant souvent le samedi, je n'ai jamais pu le passer... m'obligeant à chaque fois à contourner l'île par l'Est ou par l'Ouest, ce qui allonge considérablement la route quand on veut aller sur Antigua...

Aux dernières nouvelles, il est en panne, sans qu'une date de réouverture soit disponible... Si vous avez l'info...

Attention, si vous louez une grosse unité (plus de 45 pieds), l'agence de location vous obligera très certainement à louer les services d'un skipper "pro" pour passer le pont car le passage est étroit entre les pilastres et délicat en cas de courant et de vent forts.

 

Retour d’expérience d’Antoine : Pour les propriétaires qui souhaitent séjourner avec leur bateau dans la marina de Bas du Fort, attention à un phénomène étonnant dont nous avons fait les frais : L’électrolyse. En effet, nous avons perdu un safran dont la mèche a été a priori consumée en moins d’un mois selon l'agence de location...

 

Ilet Gosier

Première mouillage digne d'intérêt à 3,2M de la Marina du Vieux Fort, c'est l'endroit idéal pour bien débuter ses vacances! C'est un petit ilet bordé d'une belle plage, et occupé par une végétation assez dense. 

Il permet, en 45 min d'une navigation le plus souvent au moteur car contre les vents dominants, d'éviter une nuit à la marina. On mouille dans 2 à 3m de fonds de sable d'excellente tenue. Attention de ne pas céder à la tentation de s'approcher trop près de la plage car il n'y pas beaucoup de fonds (Prendre garde à plusieurs épaves de petites barques à moteur). On peut mouiller face à la plage, mais si l'endroit est fréquenté, il ne faut pas hésiter à se mettre entre l'îlot et la côte car la protection contre la houle est bonne grâce à une barrière de corail efficace. La protection contre les vents est en revanche assez moyenne, n'hésitez pas a mettre toute la chaîne, ce serait dommage de déraper la première nuit! Joli snorkeling sur la caye qui déborde au Sud-Ouest. La côte n'est pas très belle, un peu trop urbanisée et bétonnée à mon goût. On peut cependant faire quelques courses de produits frais,  quincaillerie, pharmacie…dans le bourg de Gosier en débarquant en annexe.

On découvre le phare en contournant l'îlet Gosier par le Sud. Derrière, la côte, un peu... bétonnée!!

 

Deshaies

Située tout au Nord de la côte sous le vent de Basse-Terre, la baie est bien protégée, entourée de hautes falaises. Niché au fond de la baie, le village de Deshaies est pour moi une des dernières escales typiques de la Guadeloupe. Ambiance antillaise garantie, quelques commerces, bars et restaurants créoles abordables en font une étape prisée des navigateurs visitant l’arc antillais. 

La zone de mouillage est grande et les plaisanciers se rapprochent de la côte rocheuse au Nord et au Sud de la baie pour y trouver les fonds de moindre profondeur pour y mouiller en toute sécurité. On peut ancrer dans 2 à 7m de sable de bonne tenue. L’accès au mouillage est facile de nuit comme de jour à condition d’éviter les casiers, et de respecter un chenal central. Un ponton au milieu de la plage permet de débarquer en annexe facilement pour aller faire un tour à terre. Pour la baignade, rien de terrible mais il semble qu’une colonie de tortues se soit installée dans la baie. Nous avons nagé plus d’une heure avec elles, magnifique !!

 

Ilet Pigeon (Réserve Cousteau)

À 500m de la côte sous le vent de la Guadeloupe, en face de l'anse Malendure et du Village de Bouillante, la réserve Cousteau est constituée de 2 ilets, l'ilet Pigeon et au Sud, plus petit, l'ilet a Goyaves.

En Mars 2014, j'ai recensé 4 bouées jaunes permettant l'amarrage des plaisanciers de passage. Je vous les ai situés sur la carte ci-dessous. Il s'agit des positions approximatives, pas des positions GPS exactes.

-La bouée 1 est à éviter car positionnée sur un haut-fond où la profondeur d'eau n'excède pas 1m50 à mon avis, estimation faite avec palmes-masque-tuba.

-La bouée 2 est très proche des rochers, attention à votre safran quand les vents sont d'Est (ce sont les vents dominants!!).

-La bouée 3 est accessible, j'y ai vu un catamaran de 42 pieds.

-La bouée 4 est parfaite, la mieux placée à mon avis, je l'ai prise 2 fois, la première avec un catamaran de 49 pieds, la seconde en 2014 avec un catamaran de 40 pieds. 

 

Attention à soigner votre approche et votre manoeuvre de prise de coffre car les rochers ne sont jamais très loin!!! et amarrez-vous très court pour rester au plus près de la bouée... Attention au rayon d’évitage car les vents sont oscillants sous le vent de la Guadeloupe et attention aux nageurs qui peuvent être nombreux en saison touristique!!! Néanmoins, c'est un mouillage que je conseille, tôt le matin, pour y prendre le petit-déjeuner et plonger avant que le monde arrive, par annexes, kayaks, bateaux touristiques à fond de verre, bateaux de plongée et autres embarcations d'excursions chargées de touristes. 

Il est préférable de ne pas y rester la nuit, surtout si vous n’avez pas de cuve à eaux noires, respectons la réserve ! Les corps-morts blancs et bleus sont strictement réservées aux bateaux commerciaux de plongée, snorkeling et autres embarcations à fond de verre...

 

Dans la réserve, je vous conseille de faire le tour du petit ilet à Goyaves qui, dans son versant SE, présente un tombant magnifique où on peut voir des gros barracudas et des bancs de grosses carangues... La flore est également magnifique. Entre les 2 ilêts, il n'y a presque pas de fond et, vers l'Ouest, on peut voir des tortues.

L'îlet à Goyaves est le petit, celui de gauche, il faut en faire le tour !!

 

Le mouillage de l'anse Malendure est le plus proche, juste en face des îlots, permettant de rejoindre la réserve avec l'annexe en quelques minutes (Vérifiez le niveau d'essence et n'oubliez pas les rames au cas ou...). Si vous laissez le bateau seul, mettez toute la chaîne possible, car les rafales descendant des montagnes avoisinantes peuvent être violentes. Le mouillage peut être un peu rouleur en cas de houle de NE. Sur la plage de Malendure, vous trouverez tous les clubs de plongée et autres guérites des différentes activités proposées autour de la réserve Cousteau. C'est une plage de sable noir, sans grand intérêt, typiquement antillaise avec les voitures qui se garent sur la plage, le plus proche possible de l'eau, pour ne pas avoir à marcher...!! Avec la route juste en arrière... Personnellement, à fuir!!

La plage d'Anse Malendure, face à l'îlet Pigeon (Réserve Cousteau), typiquement antillaire avec les voitures garées à même la plage de sable noir

 

Si vous avez le temps de bouger après votre visite de la réserve, je vous conseille les mouillages des Trois Tortues ou Anse à la Barque, à 4,5M plus au Sud, bien plus typiques et authentiques.

A peine 5 M au Sud de Anse Malendure, la ravissante Anse à la Barque, dont le fond est encombré de petites embarcations à moteur.

 

La réserve Cousteau est une belle étape sur la côte sous le vent de la Guadeloupe, a faire pour les inconditionnels du snorkeling.

 

Sainte Anne - Baie de La Caravelle

C'est une petite baie à l'Ouest de la Baie de Sainte-Anne proprement-dite. Elle est occupée par le Club-Med, qui vous laissera un accès au bord de la plage, mais pas dans ses installations. Le cas échéant, des gardes vous feront gentiment remarquer que vous pénétrez dans un espace privé et vous inviteront à rester au bord de l'eau. 

Les installation du Club Méd', juste en arrière d'une belle palmeraie

 

La baie est fermée par une barrière de corail que l'on peut franchir en deux passes, la première à l'Ouest de l'anse, assez large mais non balisée, la seconde, au centre, étroite mais balisée de 2 bouées, une tribord et une bâbord, a préférer à mon avis. Écartez vous de tout ce qui est à l'Est de la bouée rouge tribord, c'est une caye qui affleure et sur laquelle cassent les vagues. Restez bien au centre de la passe et attention à la houle, surtout de SE, qui peut faire partir en surf et dévier de la trajectoire prévue. La place est comptée dans ce petit lagon mais le site vaut le coup, la plage est belle, bordée d'une palmeraie, et les installations du club un peu en retrait préservent l'endroit. L'abri est correct des vents d'Est dominants. Si vous avez une bonne annexe, il est possible de contourner la Pointe de l'Accul pour rejoindre la baie du village de Sainte Anne. L'entrée et la sortie de nuit de ce mouillage sont a éviter.

La  pointe de l'Accul, à l'Est de la baie, à contourner pour rejoindre le village de Sainte-Anne.

 

Saint François

Le lagon de Saint-François est pour moi une simple étape de passage, sur la route de retour vers Pointe-à-Pitre lorsque je fais le tour en sens horaire. Je lui préfère Sainte-Anne mais certains aiment bien cette halte. L'entrée peut être délicate à négocier en cas de forte houle de SE car les vagues peuvent déferler dans la passe et vous faire dévier de votre cap. Dans ce cas, attention à toujours entrer bien dans l'axe de la passe, avec la houle venant par l'arrière car si le bateau part en surf (risque plus grand en catamaran), il peut rapidement devenir incontrôlable. Sauf pour les connaisseurs, il ne faut pas entrer à la voile. Et si vous le tentez, faites le toujours moteur allumé, prêt à embrayer si vous vous faites embarquer. Une fois entrés dans la lagon, 2 possibilités s'offrent à vous: soit vous prenez un corps-morts dans la lagon, soit vous entrez par un chenal sur la gauche du lagon dans la marina de Saint-François. Cette marina est souvent pleine, n'oubliez pas de contacter la capitainerie par VHF ou téléphone pour négocier une place avant d'entrer. Le site est correct, le bassin est entouré de constructions un peu vieillissantes. Le long des quais, les inévitables boutiques de souvenirs et d'artisanat local ainsi que des bars et des restaurants. Pas d'adresse en particulier à vous conseiller, faites votre sélection... C'est une étape qui vous remet en contact avec la civilisation lorsque vous avez fait quelques jours de mouillages peu fréquentés à Antigua par exemple!

Si vous préférez prendre une bouée dans le lagon pour un retour plus en douceur, rien ne vous empêche de rejoindre la marina en annexe, la distance est courte mais si les alizés sont assez forts, le clapot peut être suffisamment fort pour vous garantir un retour mouillé!!

Je déconseille fortement d'entrer de nuit dans le lagon de Saint-François car j'ai constaté lors de mon dernier passage en 2012 que les feux des bouées de chenal ne fonctionnaient pas toutes...