Le Golfe de Valinco (Propriano): du Capo di Muro à la Pointe de Campo Moro

 

Porto-Pollo 

En fait de port, il s'agit d'un mouillage organisé dans une baie assez jolie. Mouillage forain possible à distance du port, juste derrière la jetée, le port étant essentiellement un port pour motoristes. Les fonds sont de sable à 3-5m, de bonne tenue. C'est une bonne alternative à Propriano, quand le port est plein en cas de coup de vent annoncé, l'ambiance en moins... La protection est correcte de l'Ouest. Beau snorkeling sur les rochers du Taravu. 

 

Propriano

Propriano est une belle escale, au fond du Golfe de Valinco. C'est un grand port moderne avec 2 bassins principaux pour les voiliers. J'y suis resté bloqué 3 nuits en 2011, le temps de laisser passer un BMS d'Ouest. Le vent rentre assez fort, latéralement, dans le port et lève un clapot assez important. Les bateaux ont tendance à danser quand le vent est fort et il faut garder un oeil sur les pare-battages qui ont tendance à remonter. Il est préférable de laisser quelqu'un a bord au plus fort du coup de vent, de doubler les amarres et de se reculer du quai d'au moins 1m50 si vous voulez préserver votre jupe... C'est un port méditerranéen classique avec 2 amarres à l'arrière et une pendille à l'avant. En cas de coup de vent annoncé, le port est pris d'assaut et il peut être judicieux d'y arriver la veille ou le jour même du coup de vent mais tôt dans la matinée. La capitainerie, située sur le quai au milieu du port environ, ne prend pas les réservations à l'avance mais vous pouvez tenter de téléphoner le matin tôt, avant 9h pour essayer de bloquer une place. L'acceuil à été pour nous très sympa et ils essaient vraiment de faire tout ce qu'ils peuvent pour répondre à la demande. Les pannes sont assez étroites et la manœuvre peu être délicate au moteur si le vent est fort.

A terre, vous êtes en centre ville mais la promenade le long du quai est assez large et plantée de pelouse ce qui éloigne correctement les bruits de la vie nocturne. Vous trouverez tout ce qu'il faut sur place pour l'avitaillement et pour votre bateau. Un shiphandler bien achalandé se situe tout au bout du port, côté port de commerce. Dans la rue qui monte vers l'église, vous trouverez une supérette.

En cas de coup de vent, la capitainerie vous proposera en dernier recours si le port est plein de vous mettre au port de commerce. Méfiez vous de la houle et du ressac contre le quai qui vous fera taper violemment. J'y ai vu un voilier se remplir d'eau au point de quasiment couler dans le port!!

Le soir, l'ambiance est très sympa et vous n'aurez que l'embarras du choix pour trouver un bar ou un restaurant, ce qui fait de Propriano une escale dont on garde un excellent souvenir. 

 

Campo Moro

A la sortie Du Golfe de Propriano, sur sa côte Sud, se trouve Campo Moro, un grand mouillage bien abrité des vents d'Ouest et de la houle derrière la Pointe de Campo Moro. L'accès est très facile à condition de se tenir à distance des roches qui débordent la pointe. Tout le fond de la baie est barré par une ligne de mouillage des 300m en interdisant l'accès au bateau de fort tonnage. Il existe un grand mouillage organisé pour un nombre important de bateaux à moteur derrière une ferme aquacole. On mouille donc à des profondeurs assez importantes, entre 10 et 20m, voire plus, en fonction de la distance par rapport à la côte. Il faut obligatoirement mettre toute la chaîne et lâcher du bout pour qu'elle pose au fond, surtout si vous vous réfugiez là pour laisser passer un coup de vent d'Ouest. Campo Moro est en effet souvent l'alternative à Propriano quand le port est plein, ce qui est fréquemment le cas en été quand un coup de vent est annoncé. Campo Moro est un mouillage très fréquenté, les bateaux s'entassent en fin de journée avec des distances de plus en plus courtes ce qui rend le risque d'accident assez important. Fin Juillet, on en comptait une bonne cinquantaine! La grande majorité des voiliers va s'abriter sous le vent de la Pointe Campo Moro et l'autre côté de la baie est délaissée. On peut cependant y mouiller par 8 - 10m de fond sans diminuer pour autant la protection contre le vent et la houle.

À terre, on trouve au Sud-Ouest de la baie, au niveau d'un ponton, une petite épicerie avec les produits de première nécessité (vins corses, fromages, lonzo, coppa, etc, etc, ...!!), un pêcheur qui vend sa pêche du jour ou de la veille et qui a un vivier avec toutes les langoustes que vous voudrez, des bars et des restaurants. Il y règne une ambiance très cool et l'acceuil est plutôt sympa. Cette escale est pour moi une bonne surprise malgré la fréquentation de la baie.