Le Golfe de Sagone: du Capo Rosso à la Pointe de La Parata

 

J'ai inclus dans ce chapitre la partie entre le Capo Rosso et Cargèse, petit bout de côte qu'il ne faudrait surtout pas oublier, car on y trouve de jolis mouillages, qui souvent sont assez peu fréquentés même en plein été. Porto Aleccia et le Golfe de Topidi par exemple sont 2 très beaux sites, à visiter par beau temps car ils sont très ouverts à l'Ouest. Comme toute cette portion de côte d'ailleurs... Juste au Sud, s'ouvre à proprement parler le Golfe de Sagone dont le seul vrai abri par Ouest fort sera le Port de Cargèse, qui n'offre que peu de place et qui par conséquent sera souvent plein lorsque le vent est annoncé... Cette halte est néanmoins pleine de charme et vaut le détour... 

 

Cala di Palu

Un vrai coup de cœur! Juste sous le Capo Rosso, un endroit superbe, peu fréquenté, juste sous la falaise, ne pas hésiter à avancer car celle-ci est accore et on mouille dans des fonds de sable, au fond de la calanque, dans 5 à 6 m d'eau. Belle étape de jour où le snorkeling vaut le coup tant les rochers sous marins sont beaux. On peut cependant y rester la nuit si les conditions météo sont favorables. L'eau y est d'une couleur incroyable. Protection relative des vents d'Ouest et de la houle.

 

Porto Aleccia

En allant vers le Sud, après le Capo Rosso et la petite Cala di Palu, s’enchaînent plusieurs criques et baies avant le Golfe de Sagone. La première crique est peu connue mais c’est une merveille : Porto Aleccia, Une nature sauvage préservée, aucune construction si ce n’est une bergerie perdue dans le maquis, pas d’accès par la route. Exactement ce qu’on vient chercher en Corse !! Ouvert à l’Ouest, il ne constitue certainement pas un abri si le vent monte. A pratiquer par grand beau temps pour ne pas avoir la nuit gâchée par une petite houle qui viendra de travers au bateau dès que la petite brise thermique nocturne l’aura fait tourner… C’est du vécu !! L’endroit est magnifique mais attention en approchant du fond de la baie, les abords sont rocheux. L’eau y est transparente et les fonds sont assez jolis en snorkeling. Sur la côte Nord de la crique, existe un petit « trou » dans lequel on peut se glisser, en passant une aussière à terre pour éviter de se retrouver sur les rochers pendant la nuit… Un coup de cœur !!

 

Porto d'Arone

On m'en avait dit du bien, les photos sont assez flatteuses mais petite déception en arrivant car cette belle plage est maintenant trop "urbanisée"... Bouées de chenal, ligne des 300 m, corps morts privés pour bateaux à moteur, ski nautique et jet-ski. Constructions au ras de l'eau finissent de ternir le paysage, nous avons fait demi-tour...

 

Golfe de Topidi

Déçus de Porto d'Arone, l'apres-midi bien avancée, nous avons été au plus près dans le Golfe de Topidi, et là, quelle excellente surprise! Une baie sauvage, entourée de nature sans aucune construction sur 360*, et... personne. Nous y avons passé une soirée seuls qui restera parmi les bons souvenirs de cette croisière.

Elle est ouverte à l'Ouest et le mouillage est donc un peu rouleur car on ressent inévitablement une petite houle d'Ouest même quand la météo est calme. Ce d'autant plus que le thermique du soir oriente fréquemment le bateau travers à la houle, ce qui peut devenir rapidement un peu désagréable, mais le site en vaut la peine. On mouille dans 4 à 5m de sable. Ceux qui aiment la tranquillité, le calme et la nature adoreront! Pas de difficulté particulière pour y accéder.

 

Golfe de Chiuni

Belle baie bordée de falaises assez hautes, complètement ouverte à l'Ouest, le site est très beau, mais le Club Med de Cargèse y est installé et a donc quelque peu dénaturé ce beau golfe par ailleurs assez sauvage. On mouille dans 5 à 6m de sable, c'est rouleur en raison de son orientation.

 

Cargèse

J'adore!... C'est un petit port, essentiellement pour les bateaux à moteur, pas beaucoup de places pour les voiliers. On s'y amarre par l'avant car le quai comporte un muret au niveau de ses fondations sur lequel le safran viendrait s'abîmer si on venait à y entrer par l'arrière. Prévoir donc 2 amarres avant, et à l'arrière, c'est une pendille. Tous les postes sont équipés d'eau et d'électricité.

À chaque fois que j'y suis allé, l'acceuil à toujours été très sympa, sauf en 2015 où j'ai constaté que l'ambiance avait changé. Ainsi, on m'a prié de quitté le port à midi, "... parce que c'est le règlement..." alors qu'il y avait au moins 15 places de libres !! Je voulais simplement attendre 14h00, heure à laquelle arrivait un équipier que j'embarquais pour la traversée retour vers le continent. Cette application idiote du règlement m'a quelque peu fait changer d'avis sur les qualités d'accueil de l'équipe de la capitainerie. Je suis donc aller mouiller 2 heures dans l'avant port avant d'y revenir pour faire un "stop and go" pour embarquer mon équipier!!  En cas de mauvais temps, ils essayaient néanmoins les annnées précédentes de trouver une solution, quitte à occuper le ponton essence pendant la nuit. Impossible de réserver une place à l'avance, premier arrivé, premier servi... Quelques restos autour du port très sympas, pour un peu, on se croirait aux Antilles... En revanche, il faut du courage pour monter au village car le chemin monte sacrément, mais la ballade vaut le coup, notamment les deux églises qui se font face, l'une catholique, l'autre orthodoxe, je vous laisse à vos guides pour en appréhender l'histoire...

Dans la rue commerçante principale, vous trouverez des épiceries spécialisées en produits régionaux, des restos, des bars. Tout en haut du village, il y a un supermarché Spar correctement achalandé, qui livre gratuitement sur le port, si vous vous ne sentez pas le courage de redescendre, chargés de sacs de courses. Bref, c'est une étape charmante que je vous recommande.

 

Baie de Ménasina

Premier mouillage à l'Est de Cargèse, c'est une petite plage bordée d'un club de vacances, mais qui est restée assez préservée, l'eau y est d'un bleu qui fait rêver. On y mouille dans des fonds à sable de 4 à 5m. La nature alentour est très belle avec des arbustes sculptés et coiffés par les vents d'Ouest. Apres un stop à Cargèse pour les pleins de fuel, d'eau et d'avitaillement, c'est un bonheur de se retrouver en mer, au frais, après la fournaise du village pour y manger avant de reprendre la route.

 

La Pointe de Triu

Ce n'est sûrement pas le plus beau mouillage du Golfe de Sagone, mais il gagne à être connu lorsque le vent et la houle sont forts et que vous vous êtes faits refoulés du Port de Cargèse. C'est un abri plus que correct de l'Ouest, je l'ai essayé en Juillet 2016, alors qu'il y avait 25 Noeuds, rafales à 30, et nous y avons passé une très bonne nuit. ATTENTION à vous assurer que l'ancre a bien croché car on mouille sur fonds d'algues par 5 à 6m. La houle est bien cassée par la pointe de Triu. A retenir...

 

Ande de Lava

Seul endroit de Corse où j'ai été vraiment mal accueilli... La plage de sable est belle, peu fréquentée, bordée d'une résidence de vacances je pense, et de quelques villas. Très ouverte à l'Ouest, le mouillage est assez rouleur, à pratiquer de jour quand la mer est plate. Je m'y suis arrêté en Juillet 2016 pour embarquer un équipier pour faire la traversée retour. Le club de jet-ski local nous a tout de suite fait comprendre qu'on nous tolérait parce qu'on attendait quelqu'un mais qu'il faudrait qu'on parte assez vite... J'étais pourtant correctement ancré, certes dans la bande des 300 m (ce n'est pas intredit à ce que je sache !!) et à bonne distance de la zone de baignade... Alors qu'on tardait à se mettre en route (mes filles se baignaient) on nous a fermement invité à déguerpir sous peine d'une déclaration aux Affaires Maritimes... Je n'y reviendrais plus, c'est sûr ... 

 

Anse de la Figuera

Un petit coup de coeur!!! Au Sud du Golfe de Sagone, avant le Cap de Feno, un petit mouillage solitaire où la place est comptée... Derrière l'îlot du même nom, on trouve un bel endroit protégé des vents dominants par des rochers qui ferme le mouillage à l'Ouest. C'est plutôt une étape de jour, sauf si le calme est assuré pour la nuit... Endroit calme et tranquille, à faire si possible... Attention à ne pas dépasser une ligne plein Sud passant par l'extrémité Ouest de l'îlot. Par vent d'Ouest, laisser tomber l'ancre sur cette ligne repère et vous reculerez au beau milieu de la zone de mouillage. Les fonds sont mixtes, de sable, de roches et d'algues. Bonne protection des vagues, moins du vent...

 

Anse de Fica

A 0,7MN au Sud du Cap de Feno, avant le rocher de la botte, une petite anse tranquille constituant une charmante étape de jour. A éviter formellement par vent fort d'Ouest. Par beau temps, c'est un petit mouillage authentique et peu fréquenté, sur fonds de sable de bonne tenue par 3 à 4m. Belle petite plage. Attention à l'écueil de Fica à l'entrée de la Baie par 1,6m de fonds.